4,9/5 sur 180 avis

Votre bilan de compétences non-conventionnel Spécialisé pour les femmes et profils atypiques                             Finançable CPF                             

Places limitées !

 4,9/5 sur 165 avis

Votre bilan de compétences 
non-conventionnel
Spécialisé pour les femmes 
et profils atypiques
Finançable CPF

Avez-vous une personnalité à burnout ?

Oui, vous pouvez empêcher votre burnout

Le burnout ou épuisement professionnel, est le résultat de facteurs internes (nos comportements, nos expériences passées, nos croyances, etc.) et externes (charge de travail, pression de la hiérarchie, culture managériale, etc.). Si nous n’avons pas le pouvoir d’agir sur les facteurs externes, nous pouvons agir sur les facteurs internes. Comme dans une relation amoureuse, nous maitrisons tout de même 50% de la situation. 

Si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour éviter le burnout, il est bon de vous interroger sur la manière dont vous pouvez agir sur ces 50% de facteurs internes pour qu’ils aillent en votre faveur.

Alors pourquoi certaines personnes ont plus de prédispositions aux burnouts ?

Comment d’autres arrivent à s’en préserver toute leur vie ?

Quels sont les comportements les plus à même de vous emmener tout droit au surmenage et comment les changer ?

Une difficulté à dire non et à poser ses limites

Les personnes qui font des burnouts ont souvent du mal à poser leurs limites et à dire non : non à une pression trop importante, non à une charge de travail qui sortait de leur fiche de poste, non à des techniques d’intimidation ou de manipulation, non à des propositions ou des sollicitations qui n’auraient pas dû être acceptées.

Si vous vous reconnaissez dans ce comportement et que vous avez déjà été en situation d’épuisement, essayez de vous retracer l’historique : à un moment, vous auriez pu dire non et poser vos limites, mais vous ne l’avez pas fait. Quels étaient ces moments et qu’est-ce qui vous en a empêché·e ?

Prendre conscience des situations dans lesquelles vous devez poser vos limites est la première étape pour éviter de basculer dans le surinvestissement. Quand la situation se représentera, vous serez alors en mesure de dire non pour vous préserver.

Une tendance à vouloir sauver les autres

Les personnes qui vivent des burnouts ont la plupart du temps de très bonnes intentions. Elles veulent aider leurs collègues, leurs client·e·s et leur entreprise avant toutes choses. Elles ont tendance à penser aux autres avant de penser à leurs propres besoins et elles culpabilisent ou se sentent égoïstes quand elles ne sont pas en mesure d’aider les personnes autour d’elles.

C’est ce qu’on appelle plus communément le syndrome du sauveur. À force de partir à la rescousse des autres, elles s’oublient et s’épuisent. 

Si vous vous reconnaissez dans ce comportement, essayez de penser à vous avant de penser aux autres. Quels sont vos besoins ? Que pourriez-vous faire pour prendre plus soin de vous ?

Un syndrome de la bonne élève

Les personnes qui font des burnouts sont souvent guidées par une quête du perfectionnisme absolu. Elles ont du mal à accepter de faire des erreurs ou de se tromper, ce qui les met dans une posture d’hypervigilance constante qui les épuise. 

Elles sont souvent en train de se dire qu’elles ne sont pas à la hauteur et qu’elles doivent mieux faire. Comme elles n’ont pas confiance en elles, elles compensent par le travail et en font souvent beaucoup plus que nécessaire. 

Si vous vous reconnaissez dans ce comportement, essayez de travailler sur vos forces : quelles sont vos réussites et vos atouts ? Quels sont les retours sur votre travail ? Avez-vous vraiment besoin de tirer la perfection à son maximum pour satisfaire votre employeur et vos clients ?

Rejoignez les 30000 inscrites à notre newsletter

Recevez des outils et conseils pour reprendre le pouvoir sur votre vie professionnelle tous les mardis à 10h !

Vous vous sentez perdu·e au travail ?

Discutez de votre situation avec nous et faites-vous conseiller !
Cette session de 30 minutes est offerte et sans engagement.