4,9/5 sur 180 avis

Votre bilan de compétences non-conventionnel Spécialisé pour les femmes et profils atypiques                             Finançable CPF                             

Places limitées !

 4,9/5 sur 165 avis

Votre bilan de compétences 
non-conventionnel
Spécialisé pour les femmes 
et profils atypiques
Finançable CPF

Arrêtons d’attendre de la reconnaissance de nos managers

En manque de reconnaissance au travail ?

Nous sommes si nombreux·ses à ne pas nous sentir assez reconnu·e·s dans notre travail. Alors on en veut souvent à nos managers et à notre entreprise de manière générale. 

On les accuse de ne pas nous apporter assez de reconnaissance, que ce soit à travers des remerciements, des félicitations, des encouragements, des compensations ou des rétributions financières. 

Que devons-nous attendre réellement de nos managers ? 

Où trouver la reconnaissance dont on a besoin ? 

Que faire quand on ne se sent pas reconnu·e dans notre travail ?

Le besoin de reconnaissance : un sujet pro ou perso ?

Le besoin de reconnaissance est primordial, commun à toutes et tous. C’est normal de vouloir être reconnu·e, apprécié·e, aimé·e. Rien de bizarre à cela, et ceux qui clament haut et fort ne pas en avoir besoin se mettent sûrement un doigt dans l’œil. 

Mais parfois, on cherche peut-être la reconnaissance au mauvais endroit. 

Quand on creuse, on se rend souvent compte que le besoin insatiable de reconnaissance vient de notre enfance : un parent absent, un prof trop sévère, de la survalorisation à répétition, etc. À l’âge adulte, on est nombreux·ses à reporter ce manque sur les personnes qui nous entourent et plus particulièrement sur nos figures d’autorité : nos managers. 

Nos managers ne sont sûrement pas parfaits, mais est-ce vraiment à eux de combler ce besoin de reconnaissance qui a été creusé dans notre enfance ? 

Dans certains cas en entreprise, on est clairement mal traités et il y a de l’abus, mais dans d’autres, on est peut-être juste en train de transférer des besoins personnels dans le cadre professionnel.

Internaliser la reconnaissance

Le besoin de reconnaissance est un puits sans fond. Difficile de dire quand on en a assez. Et surtout, ça fonctionne un peu comme une drogue. Quand on en a, on se sent tout feu tout flamme, mais quand on n’en a plus, c’est la crise existentielle.

Comment faire pour sortir de cet état de dépendance à la validation extérieure ?

L’idée est de construire votre propre système de reconnaissance pour arrêter de la chercher à l’extérieur de vous.

Ce processus de valorisation interne est long, mais c’est ce qui vous aidera à vous émanciper du regard des autres et à augmenter votre estime de vous-même. N’hésitez pas à vous faire accompagner en thérapie ou en coaching pour que ce soit plus efficace !

Vous focaliser sur une autre quête

Il est important de distancier vos actions de votre valeur. Arrêter de penser “Je rate donc je suis un·e raté·e” ou dans l’autre sens “J’ai du succès donc j’ai plus de valeur”“On me reconnaît et on me valorise donc je vaux plus”. STOP !

Plutôt que de chercher la reconnaissance, cherchons plutôt du sens dans nos actions ou du plaisir à la tâche. 

Quelles tâches vous plaisent, vous donnent du plaisir rien qu’en les faisant ? Pour quelle cause avez-vous envie de vous investir sans attente juste pour ce qu’elle incarne ?

N'investir que ce que vous êtes capable d'investir sans rien attendre en retour

Une partie de vos frustrations vient probablement du fait que vous faites plus que ce qu’on vous demande et que vous n’avez ni félicitation, ni remerciement, ni compensation, ou en tout cas, pas à la hauteur de vos attentes.

Dans un monde idéal, la reconnaissance viendrait de pair avec notre niveau d’investissement. Mais lorsque ce n’est pas le cas, pourquoi persévérer et continuer à attendre quelque chose qui ne viendra pas ? 

Parfois, la dure vérité est que votre employeur n’a ni le besoin ni l’envie que vous fassiez plus. D’autres fois, votre employeur se repose sur votre surinvestissement pour faire des économies en terme de ressources.

Arrêter de vous surinvestir est alors la seule solution pour couper la frustration de ne pas recevoir en retour.

La solution est de vous investir à la hauteur de ce que l’on vous demande explicitement, en vous contentant de la rétribution financière prévue dans votre contrat. Et prendre d’autres dispositions si vous constatez que l’échange contractuel ne vous convient pas.

Le cas échéant, il est possible que le salariat ne soit pas le format de travail adapté pour vous. Je vous invite alors à réaliser notre test sur les formats de travail, pour identifier celui qui vous correspond le mieux.

Rejoignez les 30000 inscrites à notre newsletter

Recevez des outils et conseils pour reprendre le pouvoir sur votre vie professionnelle tous les mardis à 10h !

Vous vous sentez perdu·e au travail ?

Discutez de votre situation avec nous et faites-vous conseiller !
Cette session de 30 minutes est offerte et sans engagement.