4,9/5 sur 180 avis

Votre bilan de compétences non-conventionnel Spécialisé pour les femmes et profils atypiques                             Finançable CPF                             

Places limitées !

 4,9/5 sur 165 avis

Votre bilan de compétences 
non-conventionnel
Spécialisé pour les femmes 
et profils atypiques
Finançable CPF

Comment j’ai créé mon métier de coach capillaire

Ylanaé est aujourd’hui coach capillaire à son compte. Elle a été l’une des premières en France à introduire ce métier qui n’existait pas il y a encore quelques années.

Quand on sait qu’elle travaillait avant en marketing dans le secteur informatique, on peut se dire que des grands virages sont toujours possibles !

Elle nous a tout raconté sur son parcours et le lancement de son activité. 

À quoi ressemble ton parcours professionnel ?

Mes parents m’ont toujours poussée vers les voies académiques qui offraient “le plus de débouchées”. J’ai donc fait une école de commerce et je me suis spécialisée en marketing. 

J’avais déjà à l’époque des idées comme devenir styliste ou wedding planner mais ça ne cochait pas la case de la stabilité financière. Je suis donc devenue cheffe de produit marketing dans le secteur informatique.

Comment t'es-tu rendu compte que tu n'étais plus à ta place ?

J’ai eu plusieurs électrochocs. Le 1er a été de voir plusieurs collègues partir en burnout et en dépression. J’ai pu observer que rien n’était fait pour améliorer leur bien-être en entreprise et ça m’a refroidie sur le monde du salariat de manière générale. 

Le 2ème déclencheur a été de perdre brutalement une de mes amies d’un cancer. Je me suis dit que la vie est trop courte, et que c’était hors de question pour moi de passer à côté de ma vie et d’être angoissée tous les jours par mon travail. 

Comment as-tu eu l'idée de faire du coaching capillaire ?

J’alimente mon compte Instagram sur la coiffure depuis 2019. À la base, c’était surtout pour parler des produits que je testais et des résultats que j’obtenais. C’était mon petit journal personnel, je n’avais pas d’ambition particulière à ce stade. J’étais de temps en temps contactée par des marques pour faire la promotion de leurs produits mais ça ne me permettait pas de gagner ma vie.

C’est en discutant avec ma communauté que j’ai compris que ça pouvait aller plus loin et prendre beaucoup plus d’ampleur. Je voyais qu’au-delà des recommandations de produits, les femmes qui me suivaient avaient envie d’être accompagnées. 

Quand mon mec m’a incitée à proposer du coaching capillaire, je lui ai dit que ça n’existait pas, donc que je ne pouvais pas le faire. Et là, il m’a répondu “Si ça n’existe pas, c’est justement une bonne raison de le faire !”

J’ai donc commencé à proposer du coaching capillaire à des premières clientes testeuses et j’ai de suite eu des inscrites à mon programme !

Mon objectif ? Accompagner les femmes à se réconcilier avec la texture de leurs cheveux pour qu’elles se sentent à l’aise avec leur image et se libèrent de toute la charge mentale qu’elles ont à cause de leurs cheveux.

Comment as-tu passé le cap de quitter ton CDI pour te concentrer à 100% sur ton projet ?

La crise du Covid a été un vrai accélérateur pour moi. En mars 2020, je me suis retrouvée au chômage partiel et je l’ai vu comme une opportunité pour me lancer à fond. 

J’ai quitté mon poste avec une rupture conventionnelle et j’en ai profité pour passer mon CAP coiffure que j’ai agrémenté d’une formation spécifique pour apprendre à coiffer les cheveux texturés.

Comment as-tu réussi à dépasser tes peurs ? Ton manque de confiance en soi ?

Forcément, j’ai eu des doutes et je me suis demandée si j’allais pouvoir en vivre. Les personnes de mon entourage me conseillaient de trouver “un vrai job” mais j’ai vite compris que ces conseils étaient en fait le reflet de leurs peurs. C’est là où ma passion et ma détermination ont pris le dessus. 

Comme beaucoup d’entrepreneures au début, j’ai sous évalué ma valeur et je ressentais un fort syndrome de l’imposteur. Mais je me suis faite accompagner et ça m’a vraiment aidé à passer les étapes clés. 

J’ai acquis une sérénité au fur et à mesure que mon projet se développait et aujourd’hui, dans mes phases de doute, je me focalise sur les retours de mes clientes qui sont excellents ! J’ai aussi une vision beaucoup plus pragmatique de l’entrepreneuriat et je privilégie l’analyse des chiffres à mon état émotionnel.

Aujourd'hui, quel est ton bilan ?

Je suis hyper fière de ce que j’ai réussi à accomplir ! Comme le coaching capillaire a bien pris, j’ai pu diversifier mes offres et créer une formation pour les personnes qui souhaitent apprendre ce métier. Je me rémunère plus que ce que je touchais quand j’étais salariée donc je n’ai vraiment aucun regret.


Aujourd’hui la plupart de mon temps est dédié à la création de contenu, la gestion de mon équipe, et l’accompagnement en formation pour coaching capillaire.

Les conseils d'Ylanaé à une femme qui rêverait de se lancer dans l'entrepreneuriat :

  • Se faire accompagner par des personnes qui sont déjà passées par là. Les personnes éloignées de l’entrepreneuriat transmettent surtout leurs peurs alors que des personnes qui l’ont déjà fait vont transmettre leurs encouragements et leurs conseils. De manière générale, vous allez voir que certaines personnes vont vous soutenir quoi que vous fassiez et d’autres vont avoir tendance à toujours voir le côté négatif. Entourez-vous des personnes qui vont vous soutenir !
 
  • Ne pas céder au syndrome de l’imposteur. En entrepreneuriat, tout s’apprend. Ce n’est pas parce que vous avez des lacunes que ce sont des bonnes raisons pour ne pas vous lancer. Vous pourrez toujours apprendre les compétences manquantes en cours de route !
 
  • Discuter avec des potentiels clients le plus possible. Car c’est en échangeant avec eux que vous aurez des informations précieuses pour développer votre activité, et que vous gagnerez confiance en vous et votre projet !

Pour la suivre, voici la formation de coach capillaire d’Ylanaé et son compte instagram destiné aux particuliers.

Rejoignez les 30000 inscrites à notre newsletter

Recevez des outils et conseils pour reprendre le pouvoir sur votre vie professionnelle tous les mardis à 10h !

Vous vous sentez perdu·e au travail ?

Discutez de votre situation avec nous et faites-vous conseiller !
Cette session de 30 minutes est offerte et sans engagement.