Peut-on réellement vivre de sa passion ?

Peut-on réellement vivre de sa passion ?

Si vous êtes passé·e en mode vacances, il est possible que vous vous autorisiez beaucoup plus à rêvasser. Vous vous demandez peut-être si vous pourriez vivre de votre passion : être prof de yoga, vendre vos créations de bijoux ou encore être illustratrice…

Mais peut-on réellement vivre de sa passion ? Est-ce la solution pour se sentir aligné·e avec son travail ou y en a t-il d’autres ? Comment faire de sa passion une activité rémunératrice ?

Peut-on réellement vivre de sa passion ?

Ne plus penser “travail” mais activité rémunératrice

Pour certain·e·s, une passion est une activité qui s’exerce en dehors de la sphère professionnelle, sans être associée à une rentabilité ni à une monétisation de compétences ; c’est plutôt un moyen de trouver un équilibre pro/perso.

Pour d’autres, la passion doit être étroitement liée à l’activité professionnelle car elle permet de s’y investir pleinement. La trame de fond de ces dernières années, les notions de bullshit job et de brown-out nous incitent de plus en plus à opter pour une activité professionnelle découlant d’une passion. 

Mais comment concilier les deux ? En changeant son rapport au travail ! Selon moi, la notion de « travail » n’a aujourd’hui plus de sens. Je suis d’ailleurs de plus en plus dérangée à l’idée d’utiliser ce mot qui signifie « labeur » en latin. Je préfère voir notre vie comme une somme d’activités rémunératrices et d’autres non rémunératrices. 

L’enjeu devient alors d’identifier ces activités et d’arriver à s’organiser de telle manière qu’elles puissent cohabiter. C’est en partant de nos valeurs et de nos besoins que l’on pourra définir les activités auxquelles nous souhaitons faire de la place dans notre vie. Seule la parfaite articulation entre ces activités rendra l’équilibre possible.

Le side project, la solution pour donner plus de temps à votre passion, sans pression

Pour celleux qui ne se sentent pas (encore) prêtes à faire de leur passion une activité rémunératrice, la solution est de développer un side project. Un side project consiste à développer un projet personnel, en lien ou non avec le métier exercé mais sans toutefois quitter son activité salariée, ce projet étant développé sur des temps personnels.

Mais attention, ce n’est pas un simple hobby;  le side project nécessite de se fixer des objectifs clairs et d’y consacrer un temps défini. Il peut prendre la forme d’un podcast, d’un blog, d’une marque de savoir-faire artisanale ou d’une chaîne Youtube, entre autres.

Cet “à-côté” peut tout à fait devenir progressivement un job à temps plein. C’est par exemple le cas de Marion qui a lancé une newsletter écolo sur ses heures de loisirs et qui est devenue aujourd’hui son job à temps plein.

L’avantage de cette option est que cela permet de s’épanouir dans un autre environnement que celui proposé par le salariat sans subir de pression financière.

L’entrepreneuriat, ou comment faire vivre votre passion à temps plein

Si vous faites partie des jusqu’au-boutistes et que vous avez envie que votre passion soit encore plus présente, soyez audacieux·ses et lancez-vous dans l’entrepreneuriat !

C’est même possible de le faire avec un job à temps plein au début comme Marie, ou avec des enfants en bas âge.

Lancer son entreprise est une grande aventure exaltante, excitante, stressante aussi. C’est pourquoi je vous conseille vraiment de vous faire accompagner par une structure compétente : incubateur, programme d’accompagnement spécialisé, banquier, comptable, etc. qui vous donneront les clefs pour gagner en compétences et en efficacité. 

Quelle que soit l’amplitude horaire et le niveau de pression financière que vous décidez d’allouer à votre passion, n’oubliez pas que l’important est de trouver un équilibre. Cessez de vous comparer aux autres, regardez ce qui vous rend heureux·se et faites-le !

À lire aussi

En finir avec l'idée de vocation professionnelle

En finir avec l’idée de vocation professionnelle

12 signes que vous êtes multipotentiel·le

Quitter mon CDI à Paris pour ouvrir une pâtisserie en province

Comment j’ai lancé mon activité de rénovation de mobilier vintage après avoir quitté mon CDI en agence

Comment devenir fleuriste en faisant une reconversion professionnelle ?

Comment devenir fleuriste en faisant une reconversion professionnelle ?

On en discute ?

Votre séance découverte de 30 minutes est gratuite et sans engagement !

Et si vous tentiez 
l’auto-coaching ?

Recevez des outils d’auto-coaching 
tous les mardis à 10h !