Hypersensible ou multipotentielle, quelle atypique êtes-vous ?

Si vous êtes comme moi, il est fort probable que vous vous sentiez facilement différent·e des personnes qui vous entourent. Et si vous aviez un profil atypique ?

À rêver d’une autre vie que celle que vous êtes en train de vivre. Et votre premier réflexe est alors de vous demander : comment se fait-il que vous ne soyez pas “normal·e” ou “comme tout le monde” ? 

Si je ne pense pas qu’on puisse parler de comportement ou de personnalité “normale”, il y a effectivement des comportements plus courants que d’autres. 
Les comportements les moins répandus pourraient alors s’apparenter à ce que l’on appelle des atypies. 

Aujourd’hui, je vous partage quelques tests qui vous permettront de vous poser des questions sur vos différences. Les mots ont ce pouvoir magique de libérer. C’est comme ça que j’ai moi-même arrêté de me qualifier d’anormale pour me requalifier d'”atypique”, “multipotentielle” ou encore “hypersensible”.

Quel profil atypique êtes-vous ?

Seriez-vous multipotentielle ?

Si vous vous sentez curieuse de tout, que vous avez de nombreux centres d’intérêt, que vous êtes constamment en recherche de stimulation créative ou intellectuelle, et que pour vous, choisir revient surtout à renoncer, alors, il y a de fortes chances que vous soyez multipotentielle.

Les personnes multipotentielles sont souvent compétentes dans de nombreux domaines, ce qui leur pose de grandes difficultés pour choisir une voie professionnelle. Si elles le pouvaient, elles n’auraient pas à choisir et elles auraient plusieurs activités. 

Les multipotentielles choisissent souvent d’être slasheuses : c’est le terme anglophone, qui n’a pas encore d’équivalent en français pour décrire les personnes qui cumulent plusieurs activités professionnelles à la fois.

Vous vous reconnaissez dans ce profil ? 

Quel profil atypique êtes-vous ?

Ou bien peut-être hypersensible ?

Si vous ressentez les émotions fortement, que les bruits et les odeurs vous dérangent facilement et que vous avez une grande empathie, il est possible que vous soyez hypersensible.

Loin d’être des cas isolés, les personnes hypersensibles représentent environ 20% de la population selon les recherches du Dr Aron, psychologue et chercheuse américaine en psychologie. Par ailleurs, l’hypersensibilité va souvent de pair avec la multipotentialité. 

Le monde du travail peut présenter de grandes difficultés aux hypersensibles car il impose des moments de sociabilité et une forte exposition aux bruits de bureau. Les hypersensibles sont alors constamment sur-stimulé·e·s et s’épuisent vite.

Ces caractéristiques vous parlent ? 

Ou alors, êtes-vous en situation d'épuisement professionnel ?

C’est tout à fait possible que derrière vos questionnements sur votre niveau de “normalité” se cache de vrais symptômes d’épuisement professionnel. 

Ayant appris à se faire discrètes, les femmes ont tendance à ignorer ou à minimiser les symptômes de mal-être. Elles choisissent d’encaisser et de “prendre sur elles” et concluent souvent que le problème vient d’elles.

Si vous vous sentez concernée, rappelez-vous que les symptômes physiques, tout comme les émotions sont des messagers qui portent des informations importantes sur votre santé.